La Fédération hospitalière de France a présenté vendredi des propositions à destination des candidats à la présidentielle.

À quelques semaines des élections présidentielles, la Fédération hospitalière de France (FHF) dévoile ses propositions pour «sauver» l’hôpital alors que la tension monte dans les établissements publics. «Il est devenu urgent d’en finir avec la politique des économies au rabot, conduite au coup par coup, sans réorganisation globale» dénonce la Fédération, en référence aux efforts demandés depuis 2015 aux hôpitaux de réaliser 3 milliards d’euros d’économies sur trois ans. Porte-parole de 1000 hôpitaux et 3800 établissements médico-sociaux publics, la FHF dresse une liste de priorités et fait des propositions aux candidats. En voici les grandes lignes.

● Revoir l’organisation du temps de travail

Services des urgences saturés et conditions de travail jugées insupportables, aujourd’hui, le personnel hospitalier est au bord du burn-out. À Dreux, onze médecins urgentistes, à bout, ont présenté leur démission collective. Pour donner plus de souplesse à des hôpitaux «à bout de souffle», désorganisés par la réforme des 35 heures, selon la FHF, l’organisme préconise «d’introduire au niveau législatif un dispositif d’autonomie avancée».

Dans ce cadre, les personnels pourraient choisir un nouveau mode d’exercice «combinant augmentation de la durée de travail et renforcement de l’attractivité des rémunérations», afin notamment d’exercer dans plusieurs établissements de leur groupement hospitalier de territoire (GHT).

Pour lutter contre l’absentéisme dans l’hôpital public, la FHF plaide par ailleurs pour le retour du jour de carence (le laps de temps durant lequel un salarié malade n’est pas indemnisé par la Sécurité sociale: un jour dans le public) supprimé en 2014. Une enquête du Figaro révélait en avril dernier que dans 22 établissements, les agents enchaînent 30 jours ou plus d’arrêts maladie, contre 23,8 en moyenne dans les autres.

» Lire aussi – Comment les 35 heures ont abîmé l’organisation du travail à l’AP-HP

● Revoir les modes de financement des hôpitaux

Actuellement, les hôpitaux publics, comme les cliniques, sont principalement rémunérés «à l’activité», par la «tarification à l’activité» (T2A). Le principe est simple: à chaque soin ou acte médical correspond un tarif. Mais dans la pratique, le système est éminemment complexe. Il existe aujourd’hui 2500 tarifs et la manière dont ceux-ci sont fixés reste en partie obscure.

Pour «mettre fin à la course aux actes parfois constatée» – près de 30% des actes médicaux ne seraient pas pleinement justifiés» d’après la FHF – la Fédération plaide pour un mode un financement tenant mieux compte de la précarité des patients accueillis dans le public, notamment les «maladies au long cours». Elle propose de régionaliser les dépenses d’assurance maladie. Elle préconise aussi une réforme de l’investissement hospitalier. «L’hôpital, pour être doté des meilleurs médecins, doit également disposer des meilleurs équipements et des meilleures structures.»

● Lutter contre les déserts médicaux

L’hôpital public souffre d’une désaffection. Les professionnels préfèrent souvent exercer dans le privé. Pour enrayer la pénurie de praticiens dans les hôpitaux publics – le recours onéreux à l’intérim – la Fédération propose de plafonner les rémunérations dans le privé ou encore de créer «un opérateur d’intérim parapublic à honoraires maîtrisés». Elle suggère aussi d’empêcher les médecins libéraux qui pratiquent des dépassements d’honoraires de s’installer dans les zones sur-denses. (..)

 

Lire la suite : «À bout de souffle», les hôpitaux en appellent aux candidats à la présidentielle Le Figaro Santé

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s