Les Français ont une meilleure espérance de vie selon un rapport de l’OCDE et de la Commission européenne sur l’état de santé des habitants des 28 pays de l’UE.

Les Français vivent en moyenne plus vieux que les habitants des autres pays européens. L’espérance de vie les place dans le peloton de tête, derrière l’Espagne, l’Italie et la Suisse, avec une moyenne – hommes et femmes confondus – de 82,8 ans, contre 80,9 ans chez nos voisins. A l’échelle du continent, les femmes vivent plus longtemps (83,6 ans) que les hommes (78,1), avec un plus fort écart en France (86 ans d’espérance de vie pour les femmes contre 79,5 ans pour les hommes). C’est l’un des enseignements du « Panorama de la santé 2016 », rapport conjoint publié mercredi 23 novembre par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et la Commission européenne. Deux cents pages qui compilent de multiples indicateurs sur l’état de santé des populations des 28 pays de l’Union européenne et l’accès aux soins.

Si la France est reconnue pour la qualité de son système de soins, la prévention reste le parent pauvre, avec seulement 1,9 % des dépenses de santé allouées, contre une moyenne de 3 % pour les pays de l’Union européenne. Les facteurs de risque y sont plus élevés. Le tabagisme a certes diminué dans l’Hexagone ces dernières années, mais reste à des niveaux plus élevés que la moyenne en Europe. En effet, la France compte 22,4 % de fumeurs quotidiens (des études françaises parlent de 28 %), presque le double qu’en Suède (12 %) et bien plus qu’au Royaume-Uni (18 %), selon les chiffres de l’OCDE. De même, en France, près d’un adolescent sur cinq déclare fumer au moins une fois par semaine (un sur sept dans les pays de l’UE).

image: http://s1.lemde.fr/image/2016/11/23/534×0/5036435_6_5aaa_2016-11-23-3fe54f4-19963-1kyqao9-z8xyumobt9_91a0a21045e42e91e96300bdfabc5a8c.png

Consommation élevée d’alcool

Des taux jugés « alarmants » par les instances européennes. Des mesures de prévention ont été prises, comme le paquet neutre depuis le 21 novembre, ou l’opération Moi(s) sans tabac, calquée sur une initiative britannique, lancée en novembre par Santé Publique France et le ministère de la santé, pour inciter les fumeurs à arrêter pendant au moins trente jours.

image: http://s2.lemde.fr/image/2016/11/23/534×0/5036436_6_4f31_2016-11-23-7723523-19893-15vy8g7-eo7g3f2yb9_882b0153ccb753d51ffa6f3399d3955d.png

Autre facteur de risque évitable, l’alcool, où la France n’est pas non plus très bonne élève. Certes, les Français boivent moins qu’il y a trente ans, mais leur consommation moyenne de 11,5 litres d’alcool pur par habitant et par an dépasse la moyenne européenne (10 litres). L’OCDE note ainsi qu’il est primordial de poursuivre la limitation des publicités pour les boissons alcoolisées. La France a en outre des niveaux de taxes sur l’alcool, notamment le vin, plus faibles que bien d’autres pays du Vieux Continent. « Des politiques de prévention efficaces doivent être poursuivies sans relâche pour réduire encore plus ces facteurs de risque, notamment chez les adolescents, avant que les mauvaises habitudes ne s’acquièrent », souligne Francesca Colombo, chef de la division de la santé à l’OCDE. (..)

Lire la suite : Alcool, tabac… les Français mauvais élèves en Europe Le Monde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s