Une centaine de jardins partagés, des rues arborées, une nouvelle gestion du cycle de l’eau, la Métropole lyonnaise pousse les projets verts.

Ils ont fleuri avec le printemps : trois nouveaux jardins partagés, apparus à Fontaines-sur-Saône, La Mulatière et Albigny-sur-Saône, qui viennent s’ajouter à une centaine de potagers collectifs subventionnés par la Métropole depuis dix ans. Dont une quarantaine à Lyon, qui font respirer le béton au pied des barres d’immeubles et jusque sur les toits de Perrache. « Nous sommes sensibles à la préoccupation croissante des habitants sur la place de la nature en ville. Les interstices délaissés font germer des idées chez les riverains mais il faut souvent deux à trois ans pour qu’elles aboutissent », constate Bruno Charles, vice-président EELV en charge du développement durable. D’où l’aide de la collectivité pour la mise à disposition du foncier ou à travers des subventions aux associations, comme Le Passe Jardin et les Cultivateurs, diffuseurs de bonnes pratiques écologiques.

Ces potagers collectifs, facteurs de lien social et sources d’économies substantielles (environ 1.000 euros par an sur les achats alimentaires), contribuent à la trame verte de la Métropole, devenue un enjeu d’urbanisme majeur pour lutter contre le réchauffement climatique.

 

Source : Le plan local d’urbanisme de l’agglomération lyonnaise intégrera les priorités de la trame verte

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s