Fitness, nutrition, santé… Quand la quête du bien-être devient une tyrannie

Le syndrome du bien-être, de Carl Cederström et André Spicer, vient de sortir en librairies. Pour les auteurs, la recherche du bien-être optimal est loin d’offrir les avantages qu’elle promet. On fait le point avec Patrick Mignon, sociologue du sport.

Sourced through Scoop.it from: madame.lefigaro.fr

See on Scoop.itHealth & environment

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s