La gestion larmoyante de l’insécurité routière

Le nombre de morts sur les routes françaises a augmenté de 8,4% en février 2016 selon les chiffres de la Sécurité routière publiés vendredi. Le signe de l’autocar est devenu l’expression symbolique de la gestion larmoyante de l’insécurité routière par le gouvernement. A Puysseguin, Montflovin, Rochefort, des accidents d’autocars rares, n’impliquant pas la responsabilité de l’Etat, ont provoqué une affluence ministérielle et un flot de paroles compassionnelles exprimant le passage insupportable de l’incapacité décisionnelle à un excès de mise en scène des sentiments. Les responsables tentent de masquer la gravité d’un bilan de sécurité routière pitoyable, dont ils ne veulent pas assumer la responsabilité. Pour la première fois depuis 35 ans, la France vient de subir pendant deux années successives l’accroissement de la mortalité sur les routes.

Sourced through Scoop.it from: www.liberation.fr

See on Scoop.itHealth & environment

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s