Les femmes font de plus en plus d’infarctus

En cette journée des droits des femmes, des études en pagaille sont parues autour de la question de la santé des femmes. Bilan plutôt mitigé. «Nous faisons face à une épidémiologie préoccupante, notamment chez les femmes jeunes, qui s’explique essentiellement par l’évolution de leur mode de vie avec l’adoption, depuis trente ans, des mêmes comportements à risque que les hommes», note dans un édito Claire Mounier-Vehier. Et cette médecin de noter qu’au-delà du rapprochement avec les hommes lié à la consommation de tabac et d’alcool, les femmes ont des facteurs aggravants, comme «une exposition à des facteurs hormonaux spécifiques tout au long de la vie : contraception avec œstrogènes de synthèse ; grossesse avec ses risques thrombotique, vasculaire et métabolique ; ménopause avec sa phase de transition vasculaire et métabolique, migraine». Mais aussi «des particularités physiopathologiques de la maladie coronaire et des symptômes atypiques». Enfin, plus désarmant, elles souffrent «d’une prise en charge moins bonne que les hommes, avec un dépistage plus tardif ou incomplet, un délai dans l’appel du 15», ainsi que d’une «insuffisance de prescription des traitements médicamenteux».

Sourced through Scoop.it from: www.liberation.fr

See on Scoop.itHealth & environment

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s