Alcoolisme : la campagne qui fâche, l’étude qui relativise

Des chercheurs français ont trouvé pourquoi, à quantité égale ingérée, certaines personnes développent de graves maladies hépatiques et d’autres pas.

Sourced through Scoop.it from: www.lepoint.fr

See on Scoop.itHealth & environment

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s