Moins croire en Dieu avec la stimulation magnétique… | Passeur de sciences

La manière dont nous affermissons nos convictions idéologiques et dont nous nous y cramponnons comme à des bouées de sauvetage, lorsque la réalité de nos sociétés entre en trop grande dissonance avec l’image idéale que nous en avons, a en effet déjà été étudiée par les chercheurs en sciences politiques, en sociologie et en psychologie. Seule manquait une approche neurobiologique, la mise en lumière des mécanismes cérébraux à l’œuvre dans cette tendance, et c’est cette approche que l’article cité plus haut se propose d’aborder.

Fruit d’une collaboration entre des chercheurs de l’université de Los Angeles et de l’université d’York (Royaume-Uni), cette étude s’est intéressée à une zone particulière du cortex préfrontal impliquée dans l’identification des menaces et l’élaboration des réponses à y apporter. De précédents travaux ont notamment montré que, face à l’évocation de la mort, menace puissante s’il en est, mais aussi face à l’isolement ou au sentiment de ne pas comprendre la situation, cette région du cerveau s’activait et était associée à un réflexe de repli sur son groupe social ou ethnique ou bien à un désir de punition de ceux qui violent la norme. D’où l’idée qu’ont eue ces chercheurs de… désactiver temporairement cette zone  pour voir si, en présence d’un contexte angoissant, les individus « neutralisés » auraient moins tendance aux replis religieux et identitaires.

Sourced through Scoop.it from: passeurdesciences.blog.lemonde.fr

See on Scoop.itHealth & environment

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s