Ruptures de stock dans les pharmacies

Ruptures de stock organisées ou pénurie de médicaments ? Malgré une réglementation très contraignante, lespharmaciens de France ont de plus en plus de mal à remplir leurs rayons. Apparu en 2008, ce phénomène prend une ampleur inédite.A tel point que les ruptures d’approvisionnement ont, selon l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), été multipliées par dix en l’espace de sept ans . Et encore, cette agence n’a qu’une vue partielle de la situation.

Sur le terrain, les pharmaciens, eux, sont nettement plus alarmistes : « Tous les jours je reçois au moins un patient auquel je ne peux fournir un des médicaments qui lui a été prescrit », constate ainsi Issam Bouha, pharmacien à Clamart (Hauts-de-Seine). « Depuis mai, 300 médicaments s’affichent en rupture de stock sur les listings des fournisseurs », assure-t-il en s’appuyant sur un constat dressé par les pharmaciens de sa commune et de son groupement. Et de citer l’Inspira, l’Exforge et Rasilez (contre l’hypertension), Embrel (immunosuppresseur), et encore des vaccins tels que Infanrix et Priorix parmi les molécules qui manquent à l’appel. « Tous les fabricants sont concernés »

Sourced through Scoop.it from: www.leparisien.fr

See on Scoop.itHealth & environment

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s