Le scénario escamoté d’une France « 100 % énergies renouvelables »

Une étude de l’Ademe, prévoyant un mix électrique sans nucléaire à l’horizon 2050, a été déprogrammée d’un colloque à Paris.

l’agence explique que l’étude n’est pas encore finalisée. Il faut « consolider certains points, mener des vérifications supplémentaires, confronter les hypothèses avec les professionnels du secteur, intégrer davantage de paramètres, affiner les implications économiques et technologiques… » Bref, il serait prématuré de divulguer des conclusions qui « comporteraient des manques et ne seraient pas à 100 % fiables », sur un sujet « très sensible ».

 

Sensible, et même explosif, le dossier l’est assurément. Ce serait même, pensent certaines ONG, la raison de la déprogrammation du brûlot. Imaginer un mix électrique entièrement renouvelable – donc sans nucléaire – revêt un caractère iconoclaste, dans un pays où l’atome en représente aujourd’hui les trois quarts. Alors que la réduction de la part du nucléaire à 50 % en 2025, inscrite dans le projet de loi de transition énergétique qui doit être adopté avant l’été, est farouchement combattue par la droite à l’Assemblée nationale et au Sénat – et en coulisses par les électriciens et certains syndicats du secteur de l’énergie –, rendre public un tel scénario n’aurait pu que jeter de l’huile sur le feu.

 

Source: www.lemonde.fr

See on Scoop.itHealth & environment

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s