Surdiagnostic : « il faut apprendre à se méfier de la médecine » – Rue89

Le progrès n’est-il pas parfois une régression ? Entretien avec Didier Sicard, qui appelle à une écologie de la médecine. Pour la pérennité de notre système de santé certes, mais aussi pour retrouver notre liberté (…) Chaque humain est désormais encouragé à tout un tas d’examens. Dès qu’on a mal aux jambes ou qu’elles gonflent, il faut faire un doppler [sorte d’échographie, ndlr] des jambes, dès qu’on a mal aux genoux il faut faire un IRM du genou, dès qu’on a mal a la tête, on vous propose un scanner cérébral…

Il y a une tentation croissante de trouver une explication de plus en plus technologique à des désordres de l’âme ou du corps qui sont quelques fois bénins et qui étaient traités dans le passé sinon avec de la désinvolture, avec beaucoup de bon sens.

Mais la vraie question n’est pas là. Ce principe d’aller trouver une explication fondée sur la technique à chaque symptôme est encouragée par le marché.

.

Source: rue89.nouvelobs.com

See on Scoop.itHealth & environment

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s