Fumer en voiture : quels dégâts sur les poumons des enfants ?

Linterdiction de fumer en voiture en présence d’enfants réjouit les spécialistes, mais ils s’interrogent sur la limite de 12 ans : à cet âge, le système pulmonaire est en place, mais sa maturation loin d’être achevée. (.) Le tabagisme passif est toujours délétère, mais particulièrement en voiture, espace clos au volume d’air restreint. Et ouvrir la fenêtre ne suffit pas à renouveler suffisamment l’air intérieur. «De plus, on sait que les micro-particules dégagées par la combustion s’accrochent aux tissus, et sont ensuite relarguées dans l’air», explique Dominique Bacrie. «La concentration en particules fines est dix fois plus élevée sur les sièges arrière des véhicules fumeurs par rapport aux non-fumeurs, et dépasse de plus de trois fois le seuil moyen admis par l’Organisation mondiale de la santé»

Source: sante.lefigaro.fr

See on Scoop.itHealth & environment

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s