Avec le départ de Montebourg, gaz de schiste et nucléaire perdent un allié de poids 

Pendant deux ans et demi, Arnaud Montebourg n’a cessé de défendre le gaz de schiste et le nucléaire face à des gouvernements qui s’y opposaient parfois vigoureusement. S’il s’est fait entendre en partie sur l’atome, il n’a pas réussi à s’imposer sur les gaz non conventionnels.

Source: www.usinenouvelle.com

See on Scoop.itHealth & environment

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s